de

Rapport annuel 2022 et perspectives 2023

Développements 2022

Prescriptions de protection incendie 2026 : les étapes accomplies

Le projet d’acte normatif et le concept détaillé pour la révision des prescriptions de protection incendie (PPI) ont été examinés et approuvés par le comité de pilotage le 14 septembre. Ces deux documents définissent les lignes directrices, le calendrier ainsi que les lots de travail pour la révision des prescriptions.

Le « projet d’acte normatif PPI 2026 » présente le cadre juridique et la réglementation de la protection incendie actuellement en vigueur. Il délimite également les domaines juridiques qui se rattachent au droit de la protection incendie. Le document analyse l’écart entre la situation actuelle et la situation souhaitée (delta) et montre notamment comment cet écart peut être éliminé ou réduit dans le cadre de la révision totale. Il précise aussi ce qui ne peut pas être changé par les PPI 2026. Ainsi, les mesures à prendre ont été identifiées, les champs d’action à mettre en œuvre ont été définis et des ébauches de solution ont été formulées et décrites sous la forme de points clés.

Le « concept détaillé PPI 2026 » décrit la stratégie, ainsi que les étapes de travail concrètes jusqu’à l’entrée en vigueur des PPI 2026 et en présente la chronologie. En se basant sur les points clés du projet d’acte normatif et sur les résultats obtenus par les groupes de travail actifs au cours de la première phase, le concept détaillé rassemble les contraintes à respecter dans le cadre de la révision totale. Il décrit les attentes et les limites de la révision totale ainsi que l’organisation du projet et les actions détaillées nécessaires à l’élaboration des PPI 2026.

Dans le cadre de la révision des PPI 2026, l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie (AEAI) s’avance en terre inconnue en ce qui concerne l’élaboration et l’articulation des nouvelles directives. Les résultats du processus d’acteurs ainsi que l’élaboration du projet d’acte normatif et du concept détaillé ont modifié en profondeur le caractère du projet PPI 2026. Il n’était pas possible de soupçonner cette évolution en amont, du moins pas dans une telle ampleur. L’examen détaillé des ressources déjà engagées et des travaux devant encore être réalisés d’ici la fin du projet a révélé un surcoût de 50% par rapport aux prévisions initiales. La conférence des directeurs a approuvé les prestations additionnelles et les coûts supplémentaires le 30 novembre 2022.

Prévention incendie sur les chantiers

La négligence est à l’origine d’un incendie au moins une fois par jour sur un chantier en Suisse. Les dégâts matériels sont parfois considérables. Plusieurs facteurs augmentent le danger d’incendie, notamment le nombre d’intervenants sur le chantier, la pression induite par les délais et par le budget, une formation insuffisante du personnel, ainsi qu’un manque d’ordre sur le chantier. Il n’est pas rare que les ouvriers travaillant sur place, les passants et les pompiers soient également exposés à un danger. Les établissements cantonaux d’assurance ainsi que l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie (AEAI) ont donc estimé qu’il fallait agir dans ce domaine. En outre, il n’existait jusqu’à présent aucune vue d’ensemble des prescriptions et recommandations en vigueur en matière de prévention incendie sur les chantiers. Cette lacune est désormais comblée grâce au nouveau guide de protection incendie élaboré en commun par l’AEAI et ses partenaires. Le guide, intitulé « Prévention incendie sur les chantiers », comprend des check-lists permettant de vérifier que les mesures liées au devoir de diligence sont bien respectées, pour la propre sécurité des entreprises de construction et des exécutants. Une mise en œuvre correcte des conseils pratiques rassemblés dans ces check-lists permet d’éviter les dommages, et donc aussi leurs conséquences pénales ainsi que les prétentions en dommages et intérêts selon le droit civil. Plusieurs articles spécialisés, ainsi que des annonces sur papier et en ligne, ont été publiés pour faire connaître le nouveau guide et ses check-lists auprès des groupes cibles. Le site Internet www.vkg.ch/chantiers a également été créé. Il comporte des informations détaillées qui peuvent être consultées gratuitement. Pour réussir à réduire les dommages incendie sur les chantiers, il est indispensable de pouvoir compter sur la collaboration des personnes directement impliquées. C’est pourquoi l’AEAI accorde une attention particulière aux échanges avec les associations et organisations du secteur de la construction. Notre objectif commun est de donner une plus grande place au thème majeur de la « prévention incendie sur les chantiers » dans les programmes de formation et de formation continue spécialisées.

Répertoire de la protection incendie

Le bénéfice apporté par le répertoire de la protection incendie pour les fournisseurs et les fabricants demeure toujours aussi élevé. Il est très apprécié par les planificateurs, les architectes, les responsables Assurance qualité et les autorités de protection incendie. Suite au repositionnement du répertoire de la protection incendie de l’AEAI en 2019, la tarification a été revue en profondeur en 2022. Les nouveaux prix sont désormais mieux adaptés à la réalité et aux besoins d’aujourd’hui. Le nombre de cas en suspens en raison du manque de personnel a heureusement pu être réduit.

Numérisation de l’offre de formation

Au début de l’année, l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie (AEAI) a encore été contrainte d’organiser certaines manifestations, comprises dans son offre de formation, à la fois en présentiel et en ligne en raison de la pandémie de COVID-19. L’enseignement à distance s’est déroulé sans problème grâce à l’expérience acquise au cours des années précédentes. Ce dispositif a trouvé un écho positif parmi les participants.
Le cours pilote « Spécialiste en protection incendie – nouveau cours », mis en place pendant l’année 2022, a démarré avec succès et il fait désormais partie intégrante de l’offre de formation de l’AEAI. Ce nouveau module a été remanié sur le plan méthodologique. Sa structure est axée sur les compétences et organisée de manière plus compacte. Les participants ont qualifié ce nouveau type de formation par étapes de « profitable » et « adéquat ».

Depuis trois ans, le département Formation poursuit de manière cohérente la mise en œuvre d’une structure-cadre axée sur l’avenir : « Parcours optimal pour la formation de spécialiste en protection incendie ». La formation harmonisée pour les planificateurs de la protection incendie et les responsables AQ porte sur les niveaux 1 à 3 de l’assurance qualité.

Conférences AEAI

Le département Formation a organisé trois conférences de protection incendie. Introduite l’année précédente, la possibilité de participer à ces événements à distance, grâce à la diffusion en direct sur Internet, a été largement utilisée et appréciée. Près de 400 participants ont ainsi suivi les conférences en ligne, tandis que le même nombre de personnes y ont assisté sur place.

Examens de certification AEAI et examens fédéraux

Le département Formation évalue chaque année plusieurs centaines de personnes dans le cadre des examens de certification AEAI et des examens fédéraux. Ces procédures de qualification peuvent aboutir à l’obtention d’un certificat AEAI ou d’un diplôme fédéral au degré tertiaire.

Au cours de l’exercice 2022, cinq examens de certification AEAI ont été organisés. La hausse attendue du nombre de candidats s’est confirmée, avec un total d’environ 450 personnes inscrites aux examens.

Par ailleurs, plus de 400 personnes ont participé aux examens fédéraux. En 2023, les organisateurs s’attendent à ce que le nombre de participants au diplôme de spécialiste en protection incendie reste stable ou diminue légèrement. En ce qui concerne l’examen d’expert/e en protection incendie, le nombre de participants ne devrait pas varier.

Accréditation SQS

Le département Formation est un organisme de certification de personnes accrédité conformément à la norme SN EN ISO/IEC 17024:2012. Un audit de contrôle a donc également été réalisé en 2022. Aucune divergence n’a été constatée et le département a passé l’audit avec succès, sans réserve.

Développement organisationnel du département Formation 

La situation du département Formation a considérablement évolué au cours des trois dernières années, notamment en raison de la pandémie de COVID-19. Le personnel a commencé à manquer de temps pour étendre ou développer l’offre des cours – des tâches pourtant nécessaires. Une analyse de l’organisation en place réalisée durant l’exercice 2022 a montré que les spécialistes étaient de plus en plus occupés par des tâches administratives et organisationnelles. De ce fait, ils ne peuvent plus assumer correctement les tâches clés.

Compte tenu des objectifs stratégiques et des projets à venir, l’organisation du département a été légèrement adaptée dès 2022, au cours d’une première étape intermédiaire. La nouvelle structure organisationnelle sera mise en œuvre en 2023.

Protection contre les dangers naturels

Pendant l’année sous revue, le développement de la plate-forme « Protection contre les dangers naturels » a suivi son cours. Le département Prévention des dommages éléments naturels (PDEN) a ajouté des outils supplémentaires sur www.protection-dangers-naturels.ch. Ainsi, il est désormais possible de passer directement de l’analyse des risques à Google Street View. L’utilisateur peut comparer sa situation locale avec des images actuelles prises sur place. Parmi les autres ajouts intéressants, on peut noter la possibilité de générer un fichier PDF de l’analyse des dangers sur des points précis du terrain. Par ailleurs, l’équipe PDEN a développé des pages d’accueil individuelles pour plusieurs établissements cantonaux d’assurance (ECA). Le nombre d’utilisateurs a de nouveau augmenté par rapport à l’année précédente.

Les travaux menés en collaboration avec les ECA et avec les autres partenaires furent l’occasion d’aborder plusieurs projets passionnants, comme les nouvelles possibilités d’utilisation de la plate-forme Internet, et de visiter les dispositifs mis en place après les fortes précipitations de 2017 à Zofingue.

Colloque PDEN et plate-forme de partage de connaissances

En 2022, la « plate-forme de partage de connaissances Dangers naturels » a été lancée. Elle comble une lacune identifiée depuis longtemps dans la communication entre les établissements cantonaux d’assurance et le bureau. Désormais, chaque personne spécialisée dans le domaine de la prévention des dangers naturels a la possibilité d’accéder à des informations sur les projets en cours ou les événements actuels. La « plate-forme de partage de connaissances Dangers naturels » comprend également une base de données de contacts, qui recense notamment des spécialistes du domaine bénéficiant de connaissances spécifiques. Le partage des connaissances entre spécialistes est grandement amélioré grâce à cet outil.

Cette année, le colloque annuel a été organisé en collaboration avec l’Établissement cantonal d’assurance de Nidwald et s’est déroulé dans la région de Stans. Sans l’important engagement du personnel de l’Établissement cantonal d’assurance de Nidwald, il n’aurait pas été possible d’organiser avec succès ce colloque de grande ampleur, au vu du nombre très élevé de participants.

Protection grêle – tout simplement automatique

Le produit « Protection grêle – tout simplement automatique » a continué à susciter un fort intérêt au cours de l’année sous revue. Ainsi, ce sont près de 500 grands bâtiments qui ont été équipés de ce produit de prévention visant à protéger les stores. Nous avons pu constater très clairement qu’un nombre croissant de dispositifs de commande automatiques accèdent au signal de protection grêle directement depuis les serveurs, rendant ainsi inutile l’utilisation d’un boîtier de signal.

En parallèle, les développements déjà initiés sur la plate-forme d’exploitation se sont poursuivis. Un utilisateur a désormais la possibilité de réunir toutes ses installations sous un seul identifiant dans le navigateur Internet. Cette fonction est particulièrement utile pour les propriétaires possédant plusieurs bâtiments ou pour les administrations. Dans la perspective d’une éventuelle pénurie d’électricité, des mesures ont été prises afin de faciliter la remise en service du système et des différentes installations après un événement.

L’année sous revue a connu des chutes de grêle légèrement supérieures à la moyenne. Le système a fonctionné de manière fiable. Aucun dommage n’a été signalé sur des stores protégés par le produit « Protection grêle – tout simplement automatique ».

Le colloque annuel des ECA s’est déroulé à l’aéroport de Zurich. Ce fut l’occasion d’aborder le thème de l’installation du produit dans des bâtiments de moindre envergure et des propriétés par étage. On a également souligné l’importance d’informer de manière ciblée les propriétaires de bâtiments afin de faire correspondre leurs attentes aux possibilités offertes par les produits.

Répertoire grêle

Au cours de l’exercice sous revue, la priorité a été donnée au contrôle de l’assurance qualité au sein des différents organismes d’essai reconnus pour le produit « Répertoire grêle ». Dans un premier temps, nous avons effectué un contrôle de la qualité des projectiles de glace utilisés par les organismes d’essai. Pour ce faire, deux procédures différentes ont été mises en œuvre avec les appareils de projection de grêle. La première consistait à tirer sur un capteur de force et mesurer l’énergie du grêlon lors de l’impact. Dans la seconde, des projectiles de glace de différents diamètres ont été tirés sur une fine tôle d’aluminium. Les bosses ainsi obtenues ont ensuite été mesurées par photogrammétrie. Les résultats garantissent que les conditions d’essai chez tous les organismes d’essai se situent dans la limite des écarts admissibles. Dans un second temps, nous nous sommes intéressés aux essais circulaires. Les organismes d’essai reconnus ont reçu une éprouvette composée d’une fenêtre de toit et d’un volet roulant. Après la réalisation des essais, ils devaient rédiger un rapport d’essai. Cette mesure garantit également que les résultats obtenus dans la pratique diffèrent le moins possible les uns des autres.

Les demandes de reconnaissances « AEAI Protection grêle » ne cessent d’augmenter. À cet égard, on peut relever l’utilisation croissante de la norme SIA 261/1 par les planificateurs. Cette norme SIA fixe des objectifs de protection contraignants et fait notamment référence au répertoire grêle. En conséquence, les modes de construction résistants à la grêle ne cessent de gagner en importance.

La collaboration avec les organisations partenaires autrichiennes et allemandes se déroule sans problème. Ensemble, nous développons le répertoire grêle en permanence pour répondre au besoin du marché.

Application Alarme-Météo

Créée en 2005, Alarme-Météo signale les risques d’intempéries par des notifications push depuis 2011. En 2022, les développeurs ont élargi les « alertes personnelles », en ajoutant les valeurs mesurées au niveau des cours d’eau ainsi que d’autres paramètres météorologiques. L’application offre désormais la possibilité de recevoir des notifications individuelles, notamment sur le débit ou le niveau des rivières et des lacs.

Perspectives 2023

Projet « Marketing et communication pour la formation »

Le marché a toujours besoin de spécialistes compétents en protection incendie pour maintenir un niveau de sécurité élevé. Il est donc capital pour le marché et pour tous les établissements cantonaux d’assurance (ECA) que l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie (AEAI) forme suffisamment de spécialistes. Dans ce contexte, la marque de formation AEAI doit gagner en notoriété. L’intensification de la commercialisation des offres et leur diffusion à plus large échelle auprès de nouveaux groupes cibles potentiels permettront de mettre en avant l’image attrayante de la profession ainsi que les excellentes perspectives professionnelles des spécialistes de la protection incendie.

Futures offres de formation

Une structure-cadre a été élaborée en vue de renouveler les offres existantes de formation en protection incendie. Cette base doit servir à l’extension du portefeuille d’offres. Les possibilités de formation uniquement en ligne seront maintenues. Dans le domaine de la prévention des dangers naturels, l’offre de formation sera développée et proposée en fonction des besoins. L’accent sera mis sur le développement du programme de formation en protection incendie et sur la formation aux nouvelles prescriptions de protection incendie 2026.

Rapport annuel 2022 et perspectives 2023